ZH-CN EN FR RU

le CNT ratifie la Charte du Liptako-Gourma

La République du Mali vient de franchir, ce lundi 09 octobre 2023, une étape majeure pour la mise en œuvre diligente de la Charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel, signée le 16 septembre 2023, entre le Burkina Faso, la République du Mali et la République du Niger.

En effet, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, accompagné de son Collègue Monsieur Ibrahim Ikassa MAIGA, Ministre de la Refondation de l’État, Chargé des Relations avec les Institutions, était devant les Membres du Conseil National de Transition, dans le cadre de la délibération du projet de loi portant ratification de l’Ordonnance N°2023-25/PT-RM du 29 septembre 2023 autorisant la ratification de la Charte du Liptako-Gourma.

Le débat autour de cette alliance était l’un des moments les plus intenses de la séance plénière de cette session ordinaire du CNT. De l’enthousiasme pour la création de cet outil juridique de défense collective, à sa vulgarisation, les modalités à son adhésion, son financement autonome et sa pérennisation à travers des organes opérationnels et décisionnels, pour les Membres du CNT, cette alliance est une opportunité inouïe pour apporter des réponses communes, efficaces et holistiques aux défis sécuritaires, géopolitiques et socioéconomiques des trois pays de l’Alliance.

Prenant la parole devant les Honorables Membres du CNT, le Ministre DIOP a commencé par saluer le leadership éclairé des trois Chefs d’État de l’Alliance qui ont su susciter l’espoir et l’espérance dans les cœurs meurtris de leurs populations en proie à l’insécurité, non seulement par leurs décisions courageuses et actes patriotiques face aux enjeux complexes de l’heure, mais également par leur initiative volontariste et novatrice pour mettre en place cette architecture de défense collective et d’assistance mutuelle en vue de répondre de façon conjointe à toute atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale d’un de ses pays membres .

S’appuyant sur la force de l’union, de la solidarité sincère et de la mutualisation des efforts et des moyens, le Ministre DIOP a clairement souligné que cette nouvelle structure sous régionale voudrait marquer la différence tant dans son efficacité par sa souplesse que dans son mode de financement autonome et endogène excluant toute influence extérieure malveillante ainsi que dans son approche stratégique fondée sur la satisfaction des besoins essentiels de sécurité, de dignité et d’épanouissement socioéconomique des populations concernées.

Soumis au vote, le texte de loi a été adopté à l’unanimité des Membres du CNT, le faisant entrer ainsi dans l’ordonnancement juridique du Mali et lui ouvrant désormais la voie pour son application optimale en vue d’atteindre diligemment les objectifs visés par la Charte qui sont, notamment, la sécurisation de l’espace commun pour amorcer une gouvernance vertueuse et un développement durable au profit des peuples respectifs.

Source : Bureau de l’Information et de la Presse/MAECI